Lovestar

Lovestar est une dystopie écrite par l’Islandais Andri Snaer Magnason. Il a reçu le grand prix de l’imaginaire en 2016. Ce n’est pas le prix littéraire qui m’a attirée mais le résumé qui était très original.

.Lovestar-Magnason-1120355897_L

L’histoire

Nous sommes dans un monde nouveau, où l’homme s’est affranchi des câbles et fils électriques. Lovestar a changé le quotidien de chacun en développant un système de communication s’inspirant de celui des oiseaux. Lovestar prend en charge la vie de tous et a construit un empire où personne ne peut plus rien cacher, personne ne peut échapper à la publicité ciblée et où chacun remet sa vie, ses amours sa mort à Lovestar. Impossible d’y échapper : Mamie est morte ? Confions-là à LoveMort qui la transformera en étoile filante. Je me sens seule ? J’attends la lettre d’Inlove qui va me calculer et me faire rencontrer l’amour de ma vie. Mais Sigridur et Indridi s’aiment passionnément, la lettre d’InLove va tout remettre en question et bouleverser le système Lovestar.

Mon avis

Je ne me suis pas ennuyée en lisant ce livre, c’est drôle et sérieux à la fois. Dans cette histoire, l’homme a perdu tout bon sens et s’est éloigné de la nature et semble incapable de penser par lui-même. On sourit souvent en lisant ce roman, l’auteur a des idées assez surprenantes et se moque volontiers de notre société. Mickey devient un animal de compagnie tueur, les parents acceptent de rembobiner leurs enfants en cas de dysfonctionnement, tout le monde est poursuivi par des campagnes de publicité ciblées et la vie privée n’existe plus. La narration est complexe. D’un côté, nous découvrons ce monde en suivant les aventures d’un couple, Indridi et Sigridur qui refuse de rentrer dans le moule imposé par Lovestar, de l’autre, nous suivons le créateur de Lovestar, génie absolu, obsédé par ses inventions, qui doit absolument sauver une mystérieuse graine, espoir de toute l’humanité. Les pages tournent vite, on est parfois choqué ou surpris par ce monde qui nous renvoie aux travers de notre société. Je mettrais peut-être un petit bémol sur le dénouement du livre qui, rapide et exagéré, m’a un petit peu déçue.

Lovestar de Andri Snaer Magnason chez J’ai lu.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s