Les mystères de Larispem 1 : Le sang jamais n’oublie

Le sang jamais n’oublie , premier tome d’une uchronie très réussie…

Les mystères de Larispem 1

L’histoire

En 1899, Paris n’est plus la capitale de la France, elle est devenue une cité-état : Larispem. Suite aux événements de la Commune, tout a changé. Le peuple a pris le pouvoir et les aristocrates ont dû fuir. Les bouchers sont devenus très influents dans la cité. Trois destins d’adolescents se croisent. Carmine, l’apprentie louchébem (boucher), Liberté, la mécanicienne et Nathanaël, l’orphelin qui rêve d’un avenir meilleur. Tous les trois vont se trouver au cœur d’un complot qui a pour objectif de rendre le pouvoir aux familles nobles.

Mon avis

Non, ce n’est pas simplement une uchronie de plus pour ado. J’ai eu un gros coup de cœur pour ce livre ! Je me suis promenée avec plaisir dans Larispem, qui me rappelait parfois le Paris des Merveilles de Pierre Pevel. Les vapomobiles, les automates, Jules Verne, nous plongent avec délice dans cette ambiance steampunk. Il faut aussi souligner l’idée originale de faire des bouchers des personnages influents de la cité (j’ai découvert ainsi l’argot des louchébems). Je rassure les végétariens (dont je fais partie), rien de choquant pour eux ! L’intrigue, quant à elle, est très bien menée et nous tient en haleine du début à la fin. On découvre petit à petit l’histoire de cette cité-état en suivant les aventures des trois jeunes héros, tous en quête d’un plus bel avenir. Ils se heurtent à une société secrète aux pratiques occultes qui n’hésite pas à tuer pour arriver à ses fins. L’idée du pouvoir par le sang reprend adroitement l’idée du sang bleu des nobles. Les personnages sont amenés à grandir, à se poser des questions, à faire des choix et à choisir leur camp. Au fil de la lecture, l’intrigue prend de plus en plus d’épaisseur et la fin du premier tome ouvre la porte à de nombreuses intrigues.

Pour conclure, c’est un excellent roman jeunesse que je vais recommander à mes collégiens adorés. Je vais vite me pencher sur le deuxième tome afin de découvrir la suite des aventures de Carmine, Liberté et Nathanaël !

Les Mystères de Larispem 1 : Le sang jamais n’oublie de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard jeunesse
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s