BD/Manga

Arte de Kei Ohkubo

Enfin un article sur un manga ! Et pour cette nouveauté, je vous propose de plonger dans l’Italie de la Renaissance.

Arte de Kei Ohkubo

Arte de Kei Ohkubo

L’histoire

Arte, l’héroïne de cette histoire vit à Florence au début du XVIe siècle. Pour cette jeune aristocrate  l’avenir est déjà tout tracé : elle doit se marier avec un bon parti. Mais Arte ne peut se résoudre à s’enfermer dans un mariage où elle n’aura aucune liberté. Dans une société où on laisse peut de place aux femmes, Arte va tout faire pour vivre de sa passion : l’art et la peinture. Or, à cette époque, il est inconcevable qu’une femme devienne l’apprentie d’un peintre.

Mon avis

Je suis fascinée par la Renaissance italienne et son foisonnement artistique. Florence est une ville magique où l’art est présent partout. Dans ce manga, on se promène avec plaisir dans les rues de la cité florentine, on entre dans les ateliers des peintres et on découvre les règles qui encadrent la création des artistes. Tout cela est possible grâce à des dessins très précis et une reconstitution très fine et vivante de la vie de la Renaissance.

Arte est un personnage féministe et ultra sensible, sa maladresse et son innocence la rendent sympathique et on suit avec intérêt son combat pour obtenir le droit de peindre. Quant à Léo, son maître, c’est un drôle de personnage, un peu mystérieux mais résolument moderne pour oser prendre une jeune fille comme apprentie.

Le premier tome m’a donc paru prometteur. Je viens d’acheter les deux suivants et je vais m’empresser de les lire !

Arte de Kei Ohkubo, 3 tomes (pour le moment) chez Komikku