dystopie

U4 : Koridwen

U4 est un ensemble de quatre livres écrits par quatre auteurs différents. Les quatre romans sont liés par un même contexte : Le virus U4 a décimé 90 % de la population. Seuls quelques ados ont survécu, dans chaque livre nous suivons l’un d’entre eux qui a pour objectif de se rendre à un rendez-vous donné par le maître du jeu sur lequel ils jouent sur internet. L’idée m’a plu et pour commencer U4 j’ai choisi le livre de Yves Grevet, car j’avais beaucoup aimé la série Méto.

U4 : Koridwen

U4 : Koridwen

L’histoire

Le roman commence en Bretagne, Koridwen se retrouve seule dans la ferme familiale après la mort de sa mère qui a succombé au virus U4. Il ne lui reste que ses vaches à s’occuper et ses souvenirs. Elle doit faire face aux attaques des autres survivants et décide de ne pas abandonner et de tout tenter pour survivre. C’est sa grand-mère, un peu sorcière, qui depuis l’au-delà, va la guider, lui laisser des messages, pour la mener en tracteur jusqu’à Paris et lui permettre de ses rendre à un mystérieux rendez-vous lancer sur internet.

Mon avis

Le mélange entre ambiance post apocalyptique et fantastique est bien trouvé. Koridwen rencontre des personnages toujours singulier et jamais caricatural : le monde est une jungle, personne n’est parfait, l’instinct de survie prend le dessus. Le lien qui lie Kordiwen et son cousin déficient mental apporte un plus à cette histoire : Koridwen a un devoir envers lui, elle doit survivre pour lui, son cousin lui donne un but et lui apporte le réconfort d’avoir encore une famille. On ne s’ennuie pas en lisant ce livre, l’histoire est rythmée, les événements s’enchaînent rapidement. Ça donne envie de lire les trois autres romans U4 !

U4 : Koridwen de Yves Grevet chez Syros