fantasy

Les voies d’Anubis

Après la lecture d’Homonculus, qui ne m’a pas vraiment emballée, je suis partie à la découverte d’un autre père du Steampunk, Tim Powers.

Les voies d'Anubis de Tim Powers

Les voies d’Anubis de Tim Powers

L’histoire

La vie de Brendan Doyle, spécialiste du poète Coleridge, prend un tournant inattendu lorsqu’il accepte de donner une conférence à la demande du millionnaire Darrow, personnalité quelque peu excentrique. Celui-ci a trouvé le moyen de voyager dans le temps et Brendan Doyle se retrouve en 1810 pour faire sa conférence devant un groupe de personnes fortunées. Malheureusement pour Doyle, rien ne se passera comme prévu et le chemin du retour lui semblera impossible, il devra affronter de multiples ennemis, tous plus étranges les uns que les autres.

Mon avis

L’ennui me paraît impossible en lisant ce livre, Doyle le héros va de découverte en découverte, de surprise en surprise et le lecteur également ! Les événements s’enchaînent, on plaint notre héros qui n’a pas souvent l’occasion de se reposer face à des adversaires affreusement méchants ! J’ai particulièrement apprécié la bande de mendiants, avec ses monstres et son chef clown, né des cauchemars de notre enfance. Le mythe du loup-garou y est aussi revisité de façon étonnante.

Je suis toujours méfiante quand il s’agit de voyage dans le temps, souvent je me perds dans l’histoire, les incohérences font que je n’y crois plus. Ici, l’histoire est très bien menée et j’ai appréciée la construction très bien pensée.

Pour finir, je ne résiste pas à vous parler de l’histoire du poète William Ashbless, personnage important de ce roman. J’ai découvert qu’il était l’invention de deux étudiants Tim Powers et James Blaylock, deux futurs auteurs de steampunk. Pour avoir plus d’infos sur ce personnage que l’on retrouve dans leur livre, c’est ici.

Les Voies d’Anubis de Tim Powers chez Bragelonne

Blood song : la voix du sang

blood-song-tome-1-la-voix-du-sang-427838En juillet dernier, j’ai eu la bonne surprise de gagner des livres audio sur audible.fr grâce à Babelio. J’allais faire beaucoup de route pendant les vacances, alors j’étais heureuse de choisir le livre qui allait m’accompagner sur la route. C’est Vaelin, le héros de Blood Song qui m’a raconté son incroyable histoire…

L’histoire

Au début du roman, nous rencontrons Vaelin Al Sorna, « le tueur d’espoir » qui navigue vers le lieu de sa condamnation. Il raconte son histoire à un jeune chroniqueur, depuis le moment où son père, le seigneur de guerre, l’a confié à l’Ordre pour qu’il devienne un tueur et un guerrier au service de la Foi jusqu’à ses exploits guerriers qui l’ont mené jusqu’à sa condamnation.

Mon avis

Je suis totalement conquise par Blood Song ! L’écriture est riche et la traduction de qualité. La construction du récit est intelligente et l’alternance entre passé et présent maintient le rythme du roman. Vaelin n’est pas un personnage parfait, et ses compagnons non plus. On évolue dans un monde violent, les intrigues politiques se multiplient et chacun essaie de tirer partie de la situation. On peut noter aussi des personnages féminins forts et intéressants (même s’ils sont rares), qui ne sont pas là pour mettre en valeur le héros.

Il y a de la magie dans cette histoire, une magie obscure et secrète, qui agit sur les événements et les personnages, et qui se révèle au fil du récit. On se laisse embarquer par le récit de Vaelin, qui sème des indices tout au long du roman et nous amène à une fin assez inattendue.

J’ai découvert ce livre en version audio (27 heures d’écoute), Nicolas Planchais, le narrateur met en valeur le texte et incarne très bien les personnages. Mais je dois confesser que je vais aborder le tome 2 en format papier auquel je suis très attachée !

Blood Song 1 : La voix du sang d’Anthony Ryan chez Bragelonne, en audiolivre ici

L’Elixir d’oubli

Après Les Enchantements d’Ambremer, j’ai continué ma découverte du Paris des Merveilles de Pierre Pevel avec le tome 2 : L’Elixir d’oubli.

L’histoire

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons nous deux héros, le mage Hyppolite Griffon et la fée aventurière Isabel De Saint-Gil. Ensemble, ils vont mener une enquête sur le meurtre mystérieux d’un antiquaire dont le principal suspect est un mage noir. Cette histoire prend racine de nombreuses années auparavant, au temps de la Régence, lorsque l’Outre Monde était encore caché aux humains.

L'Elixir d'oubli de Pierre Pevel

L’Elixir d’oubli de Pierre Pevel

Mon avis

J’avais reproché au premier tome une certaine lenteur au démarrage. Ici, tout s’enchaîne, on connaît nos héros, on connaît le Paris des Merveilles et on plonge directement dans l’action. Nous découvrons le passé d’Isabel et Hyppolite, un duo toujours aussi efficace, drôle et attachant. Pierre Pevel joue avec ses lecteurs en interrompant l’histoire à un point culminant pour les faire plonger dans le passé et découvrir les débuts de la relation des deux héros . L’auteur soigne aussi beaucoup ses personnages, que ce soit les adorables minimets ou les terribles dragons. C’est efficace, c’est bien écrit, on ne s’ennuie pas, on rit aussi parfois. J’adore !

L’Elixir d’oubli de Pierre Pevel chez Bragelonne

Un ogre en cavale

Je vous avez parlé du Septième Guerrier mage de Paul Beorn. J’ai continué ma découverte de cet auteur en me plongeant dans son dernier roman jeunesse Un ogre en cavale.

Un ogre en cavale

Un ogre en cavale. Illustration de Noémie Chevalier

L’histoire

Jeanne est une ado qui ne va pas bien. Un petit peu différente, perdue dans un monde de rêves où la magie, les héros de roman et les créatures fantastiques sont réels, elle a du mal à se sentir bien avec les autres. Au début du livre, elle est hospitalisée à cause d’un mal mystérieux. Au moment où tout espoir de sauver Jeanne est perdu, un ogre surgit dans la chambre de la jeune fille, lui dévore le cœur et poursuit sa route en dévastant tout sur son passage. (suite…)

Les Enchantements d’Ambremer

Les enchantements d’Ambremer est le premier tome d’une trilogie de Pierre Pevel : Le Paris des Merveilles. J’ai craqué en voyant les jolies couvertures de ces livres. Il ne me restait qu’à découvrir l’histoire…

Les Enchantements d'Ambremer de Pierre Pevel

Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

L’histoire

L’histoire nous plonge dans Paris au début du XXe siècle, mais ce Paris baigne dans la magie, les chats ont des ailes et la tour Eiffel est en bois blanc. Nous suivons les aventures du mage Griffont et d’une aventurière, Isabel de Saint-Gil. Ils se trouvent entraîner dans une enquête où les meurtres se succèdent, se font attaquer par des gargouilles sanguinaires et essaient de dénouer un mystère de plusieurs siècles.

Mon avis

J’aime cette ambiance début de siècle où se mêlent magie et mystère ! Les personnages sont savoureux, Isabel de Saint-Gil est un personnage très attachant malgré ses défauts et ses acolytes sont hauts en couleur !

Le petit bémol, serait peut-être que l’histoire met un peu de temps à démarrer, mais on oublie vite les lenteurs du débuts pour  plonger dans l’intrigue où les événements s’enchaînent rapidement. L’enquête mêle plusieurs intrigues secondaires et nous fait voyager dans des mondes incroyables, l’Outre-Monde et surtout l’Onirie, le pays des rêves. Vous l’aurez compris : la lecture du deuxième tome s’impose.

J’ai failli oublier de vous parler d’Azincourt ! Quel chat ailé magnifique, doué de parole, à l’esprit affûté, qui dort sur les livres pour les voir en rêve. Je soupçonne  Monsieur Pevel d’avoir découvert pourquoi mes gros matous s’endorment toujours dans ma bibliothèque…

 

Le Septième guerrier-mage

Voilà un bon moment que je ne m’étais pas plongée dans de la fantasy pour adulte. Le fil de mes lectures m’a menée au Septième guerrier-mage de Paul Beorn. J’ai découvert cet auteur grâce au roman 14-14 qu’il a écrit avec Silène Edgar. Le livre m’a plu, alors je me suis penchée sur les livres de cet auteur qui écrit aussi pour les grands (enfants ?) que nous sommes.

9782352948377_org

Paul Beorn, le Septième Guerrier-mage

L’histoire

Le monde du Septième guerrier-mage ne nous fait pas rêver, c’est un monde de guerre et de désolation où chacun tente de survivre et de s’en tirer le mieux qu’il peut. Inutile de préciser que le petit paysan, l’enfant et la jeune fille innocente ne sont pas ceux qui s’en sortent le mieux !
Jal, notre héros, fait son bonhomme de chemin dans l’armée qu’il a rejoint, non par choix mais par nécessité. Il a un lourd passé, il a perdu une partie de sa mémoire et il est hanté par la voix d’un mystérieux maître.
Notre héros n’a rien d’un héros, il est déserteur, voleur, pilleur de reliques, il n’est pas très poli et a un fort penchant pour les jeunes filles, mais ma foi il est plutôt sympathique ! Le hasard va mettre sur sa route une communauté villageoise épargnée jusqu’à maintenant par les ravages de la guerre. Il va alors s’engager à les défendre (un peu forcé). Il va nouer des liens avec les gens qui vont croiser son chemin et découvrir peu à peu qui il est vraiment.

Mon avis

J’ai beaucoup apprécié les aventures de Jal et de ses compagnons. Le livre ne manque pas d’humour, certaines scènes sont drôles et l’auteur ne ménage pas son héros qui a son lot de situations cocasses. L’intérêt du livre repose sur la découverte et le déploiement des pouvoirs de Jal et surtout sur la composition de son cercle qui le soutient. Les personnages sont très humains, avec leurs fêlures et leurs faiblesses, ils sont capables de se surpasser et de devenir des fauves lorsque la peur ou leur survie en dépend. Les aventures s’enchaînent et je ne me suis pas ennuyée en lisant ce roman que l’on a du mal à poser.

Quelqu’un qui connaissait bien Jal m’a demandé d’être indulgente avec lui car il a eu une enfance difficile. Personnellement, je trouve que ce jeune homme s’en sort plutôt bien, pour le plus grand plaisir des lecteurs !

Le Septième guerrier-mage de Paul Beorn chez Bragelonne